Découvrez nos autres sites : La Boutique - Vignobles Larose - Larose Trintaudon - Larose Perganson
  • en
  • fr
Vignobles de larose

Primeurs

Partager cette page

Partagez cette page sur les réseaux :

email

LE MILLÉSIME 2018

Année 2018 : du jamais vu !

Pour ceux et celles qui avaient un doute sur le changement climatique, l’année 2018 devrait quelque peu ébranler leurs convictions.

Après 6 premiers mois très humides (Pluviométrie +40% par rapport à la moyenne trentenaire), sans soleil (record du plus faible ensoleillement sur Bordeaux) avec pour conséquence un retard au débourrement et à la floraison de l’ordre d’une semaine, nous sommes passés à un système climatique complètement inverse avec à peine 60 mms de pluie sur les mois de juillet, aout et septembre, des températures de +2,3°c par rapport à la moyenne trentenaire et une somme de température +10% juste avant le début de la récolte.

La nature souffre de cette sécheresse sévère qui rappelle un peu celle de 1976, mais la vigne est une plante robuste et qui trouve son compte avec des conditions de stress hydrique raisonnable pour elle : en effet, les réserves hydriques constituées durant l’hiver et le printemps et l’enracinement profond du pied de vigne permettent encore d’avoir des feuillages bien verts

La seule exception en Médoc concerne les jeunes vignes de 3 à 10 ans qui peuvent présenter aujourd’hui quelques défoliations liées à un stress trop élevé.

Et le raisin dans tout ça ?

Quelques merlots récoltés jeudi 20/09 et vendredi dernier 21/09, de nombreuses dégustations de baies et une météo à moyen terme excellente nous donnent le sourire : quels beaux et bons raisins !

Une maturité exceptionnelle avec du goût et du fruit dans les pulpes. Les peaux restent épaisses (le raisin s’est protégé du soleil) et la maturité des tanins est lente et régulière.

Pour les cabernets sauvignons on fonde de très grands espoirs de parfait achèvement de la maturité phénolique (couleur et tanins). Il faudra l’attendre, la nature nous en donne l’occasion. Probablement parmi les plus grands cabernets sauvignons produits sur notre vignoble.

Les petits verdots quant à eux prennent leur temps. Vendangés l’année dernière en début de vendanges, cette année ils devraient probablement les clôturer.

 

LE MILLÉSIME 2017

Le Millésime 2017 restera, à n’en pas douter, dans les annales de la viticulture médocaine de par sa rareté et sa précocité. Dans la nuit du 26 au 27 avril 2017, les températures sont descendues brutalement en dessus des -3°C et ont provoqué de forts dégâts sur les parcelles les plus exposées, laissant intacts les terroirs les plus chauds. Ainsi nos plus belles parcelles ont été épargnées et ont pu d’un climat extrêmement favorable durant toute la période végétative. Malgré cet épisode tragique pour la récolte, le millésime 2017 se caractérise par une qualité étonnante de concentration et de richesse. Les vins, d’une robe pourpre d’une rare intensité, présentent des arômes de fruits rouges mûrs. Ce millésime se distingue par son coté sphérique : tout est ampleur, rondeur, élégance et finesse du début à la fin de la dégustation.

Disons-le de suite, il s’agira sans aucun doute d’un beau millésime, certes n’ayant pas la minéralité et la tension d’un millésime 2010 ou 2016 mais avec une fraîcheur aromatique, une rondeur et un équilibre magnifique. Et la couleur ! Pourpre et dense, signe des très belles années !

LE MILLÉSIME 2016

Le Millésime 2016 se caractérise par des vendanges parmi les plus longues depuis 30 ans, laissant ainsi le temps au vigneron de travailler dans la précision comme le ferait un sculpteur avec sa matière.Ce millésime tient de l’extraordinaire et de l’inexplicable, étant donné les conditions climatiques quelle que peu chaotiques que nous avons connues durant l’année. Il est rare de constater une telle homogénéité qualitative quelque soit la nature des terroirs.La robe est d’un pourpre intense que seules les grandes années peuvent montrer. Les arômes de fruits noirs sont éclatants et frais. Les tanins sont précis et denses tout en restant caressants et savoureux. Le vin a du goût.

« C’est l’équilibre parfait entre puissance et onctuosité ! »

Certains parlent de 1982 comme millésime référence. Je n’y étais pas mais si nous devions lui donner un alter ego nous chercherions autour d’un assemblage entre 2009 et 2010 : le mœlleux du premier avec la densité et la tension du deuxième. Le mariage parfait !

DES NOUVELLES DU MILLÉSIME 2015

Nous nous étions quittés alors que ce millésime prometteur débutait son élevage en barriques pour une durée de 14 à 16 mois.

Nous avons fait le choix, à l’époque, de travailler avec des barriques en chêne très fin voire extra fin pour certaines de manière à ne pas avoir en fin d’élevage le bois qui domine le vin.

chauffe barriquesNous avions fait également le choix de travailler avec des chauffes de barriques (techniques permettant de colorer l’intérieur du fût avec des intensités variables, la plupart du temps grâce à un petit braséro de bois de chêne) respectant au mieux le fruit mûr qui s’exprimait sur ce très beau millésime.

Après des ventes en primeurs qui n’ont pas démenti l’engouement certain pour cette très belle année, où en sommes-nous ?

Château Arnauld 2015 : assemblage 52% Cabernet Sauvignon – 43% Merlot – 5% Petit Verdot

La couleur rubis foncée reste encore nuancée par de très belles notes pourpres sur le pourtour du verre.

Très grande intensité aromatique sur le fruit noir mûr tout en gardant de très belles notes de fraicheur (groseilles)

En bouche, le vin a pris une ampleur et une dimension extrêmement intéressante après 11 mois d’élevage. L’attaque est crémeuse, douce avec un boisé très bien intégré. Le milieu de bouche est charnu, gras avec une très belle tension des tanins. La finale est aérienne et légèrement minérale toujours avec ce côté gourmand lié à sa persistance aromatique.

Conclusion : L’aspect gourmand et tendre des vins et leur explosivité aromatique se confirment. Ils seront, à n’en pas douter, accessibles jeunes pour les amateurs. Cela ne veut absolument pas dire qu’ils ne vieilliront pas favorablement en bouteilles !

Souvenez vous du millésime 1990 auquel je comparais le millésime 2015 : c’est surement l’un des millésimes qui nous a donné du plaisir le plus longtemps ayant pu être dégusté dès la mise en bouteilles et pendant plus de 20 ans.

Franck Bijon – Directeur Général / Directeur Technique

VENTE EN PRIMEURS DU MILLESIME 2015

LAROSE_PRIMEURS 2015Le Millésime 2015 se caractérise par une véraison précoce, rapide, homogène et surtout dans des conditions quasi-idéales. Les niveaux de maturité sont très proches de ceux des millésimes mythiques que sont les 2009 et 2010. Les vignes ont pu aller, grâce aux conditions climatiques et de culture très favorables, vers une maturité parfaite.

  « Une chose est sûre :  la couleur des vins est profonde et intense »  

A la dégustation, ce millésime promet une grande intensité aromatique, une belle rondeur en attaque, des tanins délicats et d’une très grande finesse. Pour conclure, ce millésime 2015 semble annoncer de belles promesses. Nous avons la perspective d’un grand millésime.

CHÂTEAU ARNAULD 2015 : 

JAMES_SUCKLING-ARNAULD 2015

La couleur est dense, brillante, rubis foncée avec de très belles notes pourpres. En bouche, l’attaque est d’une rare onctuosité et la structure, dominée par de magnifiques tanis de Cabernet Sauvignon, est presque minérale. La finale est d’une très belle longueur et reste juteuse.

« Nous sommes dans la lignée des grands millésimes de Bordeaux »

Le nez est d’une très grande intensité aromatique, avec de magnifiques notes de fruits rouges frais et murs tels que la fraise des bois et la groseille.

52% Cabernet Sauvignon – 43% Merlot – 5% Petit Verdot

James Suckling a noté le Château Larose Perganson 2015 : 93-94/100.

Notre offre Primeurs 2015 est en ligne sur notre boutique internet 

Vous pouvez télécharger notre offre LAROSE_PRIMEURS 2015.

 

Retrouvez en détails les vendanges du millésime 2015.

 

VENTE EN PRIMEURS COMMENT CA MARCHE ?

– Vendanges septembre 2015

– Vente en Primeurs avril 2016

– Mise en bouteille été 2017

– Livraison octobre 2017

PRIMEURS-

VENTE EN PRIMEURS DU MILLESIME 2014

Vous avez acheté le millésime 2014 lors de nos Primeurs en mars 2015.
Vos vins seront livrés après leur mise en bouteille en octobre 2016.

dégust primeurs

 

« Après un hiver plutôt doux et humide, le vignoble passe d’une situation de précocité normale, à un retard végétatif de 10 jours août, suite à un printemps et  un été anormalement arrosés et frais.Puis vint le mois de septembre le plus chaud dans le monde depuis 1880, avec sa pluviométrie extrêmement faible et son vent d’Est qui concentra les raisins. En l’espace de 3 semaines, nous gagnons en maturité tout en conservant un état sanitaire remarquable du raisin, mais nous perdons 18 % du volume de récolte. Les vendanges manuelles se sont déroulées du 29 septembre au 14 octobre pour une récolte moyenne de 45 hectolitres par hectare, bien plus faible que ce nous avions escompté août mais d’une concentration exceptionnelle. » Franck Bijon

tri manuel

 

 

La combinaison de 3 facteurs fait de 2014, pour nos propriété, un des grands millésimes de la décennie, situé entre le magnifique millésime 2010 et le sérieux millésime 2012 :

1/  Des vendanges miraculeuses dues à un mois de septembre de rêve ; chaud le jour, frais la nuit et sec.

2/  Notre nouveau cuvier permettant un travail tout en douceur du raisin, par macération pré-fermentaire à froid et pigeage.

3/  L’incorporation des nouvelles plantations de Petit Verdot dans l’assemblage de nos vins qui apportent couleur, notes acidulées et puissance tanique.

Découvrez notre boutique